CAIRN DEVICES : game over pour l’obsolescence programmée

Strasbourg

Cairn Devices a lancé une campagne de crowdfunding sur la plate-forme KissKissBankBank pour commencer l’industrialisation d’un clavier modulaire,
première pierre à l’édifice de son ordinateur portable évolutif.

Le clavier « Cairn mesa | key » est composé de 100 touches. Son logiciel et son design sont personnalisables par impression UV. © Dorothée Parent«Attention animaux dangereux ! Ne pas nourrir, ne pas taper sur la vitre », peut-on lire sur la vitre de « l’atelier de Frankenstein », comme le surnomme Alexandre Combe, directeur technique et cofondateur de Cairn Devices. « Les animaux dangereux » sont en réalité des imprimantes 3D et UV utilisées pour fabriquer des composants informatiques modulables et personnalisables, notamment des touches de clavier. « Actuellement, les ordinateurs portables sont difficilement démontables et réparables, car soumis à une obsolescence programmée. Ce qui nous a joué des tours », soulève Alexandre. À la fin d’un stage universitaire à Shenzhen en Chine, « La Mecque de l’industrie électronique mondiale », Valentin Pohu, président et cofondateur, ne parvient plus à démarrer son ordinateur portable, quelques jours avant la présentation de ses résultats de recherche !

53,6 méga tonnes de déchets électroniques


Check up réglementaire pour la mise en conformité avec la réglementation de l’Union européenne

CCI International Grand Est Enterprise Europe Network
Ursula Martin • 03 88 76 42 35
u.martin@grandest.cci.fr

De retour en France, il se demande comment rendre les ordinateurs plus réparables, évolutifs et accessibles à tous. La petite ampoule qui s’allume au-dessus de sa tête contient des modules sous forme de blocs qui s’insèrent d’une simple pression et sans vis dans le corps de l’ordinateur à la manière d’une cassette audio. Le SSD ou disque dur, le ventilateur, la carte réseau, le processeur, la RAM, le touch pad et même le clavier (équipé d’un switch mécanique et d’un port USB) se clipsent et se déclipsent comme des Lego pour être réparés ou remplacés individuellement. Selon une étude menée par BNP Paribas 3 Step IT, 53,6 méga tonnes de déchets électroniques sont générées chaque année dans le monde (ce qui équivaut à jeter 1 000 ordinateurs portables par seconde). Ces matériaux, peu recyclables et produits essentiellement en Asie, viennent d’ailleurs à manquer.

Un éclairage sûr

Cairn Devices essaie d’atténuer ces effets négatifs en produisant un ordinateur portable modulaire, écoconçu, dont ils fabriquent eux-mêmes certaines pièces, comme les touches de clavier, et dont ils assurent l’assemblage et le contrôle qualité. La tôlerie et la production des composants électroniques sont sous-traitées à des entreprises alsaciennes. Le cairn, cet amas artificiel de pierres servant à marquer son passage, symbolise la technologie Open Source et Open Hardware qu’ils déploient. À la différence d’un brevet, la licence permet à chaque utilisateur d’apporter sa pierre à l’édifice en reproduisant/améliorant le logiciel. Les trois associés, qui visent un marché français, mais aussi européen de particuliers et de revendeurs, ont eu besoin d’un éclairage sûr pour mettre leurs produits en conformité avec le marquage CE réglementaire. Le check up réglementaire de la CCI « a largement dépassé leurs attentes et représente une vraie plus-value ». Avec pour objectif la prévente de 350 claviers « Cairn mesa | key », la campagne de financement participatif devrait leur permettre de déménager leur atelier de production et d’assemblage et de recruter un opérateur. > D.K.

Cairn Devices
11 rue de l’Académie à Strasbourg • 09 81 09 32 22
cairn-devices.eu
@CairnDevices
 @Cairn_Devices (https://twitter.com/Cairn_Devices)  

 

Je participe