pub

Dimple & Bean : Pour l’amour du lin

Rixheim/68

Des accessoires pour bébé écoconçus en lin © DRAprès une belle carrière dans la « fast fashion » en Suisse, puis la naissance de son petit garçon, Stéphanie Ieraci a décidé de changer de vie en lançant sa marque d’accessoires pour bébé, avec une conviction forte : l’écoconception. « J’avais envie de mixer mon amour pour les bébés et les belles matières, ainsi que mon savoir-faire dans le textile pour construire quelque chose de bien à moi », explique celle qui a appris la couture des mains de sa grand-mère. Tout commence à l’été 2019, lorsqu’elle « bricole » une couverture de siège auto pour son fils. « Mes amies étaient admiratives. Ce fut le déclic et j’ai commencé à créer des langes, bavoirs, nœuds et éléments de décoration pour chambre d’enfant. De jolis objets qui ne jurent pas dans un intérieur contemporain », souligne Stéphanie, également passionnée de déco. Elle renonce rapidement à utiliser le coton, même bio, en raison de son mauvais bilan carbone et de sa traçabilité aléatoire, puis tombe amoureuse d’une matière exceptionnelle : le lin.


→ Accompagnement à la création d'entreprise
→ Stage "5 jours pour entreprendre"
→ Business Model Canvas

Direction Entrepreneuriat
et Cession  
Yves Ranquet • 03 89 66 71 82
y.ranquet@alsace.cci.fr

« Ce sont des fibres qui poussent en Europe, sans pesticide et n’ont besoin que d’eau de pluie. C’est une matière hypoallergique, résistante, qui sèche rapidement et qui régule la température du bébé pour qu’il se sente bien en toutes saisons », s’enthousiasme la jeune maman. Sa première collection faite maison, testée avec succès auprès de son entourage est commercialisée dans sa boutique en ligne. Ses créations sont également présentes dans différents concept stores. Elle vient d’acquérir une brodeuse qui permet de personnaliser les accessoires au nom de l’enfant. Pour passer à la vitesse supérieure, elle étudie la possibilité de faire fabriquer des petites séries en externe, peut-être en Lituanie, le pays du lin, mais rêve de les faire façonner en France dans un atelier à vocation sociale ou solidaire. Polyglotte, cette diplômée en management interculturel vise d’emblée le marché mondial. Elle a donc choisi pour sa marque un nom anglais : « Dimple » c’est la fossette de son petit garçon et « Bean » pour la petite graine qu’il a un jour été. Un bel hommage à celui par qui tout a commencé ! > P.H.

Dimple & Bean
06 23 88 47 67 • hello@dimpleandbean.comdimpleandbean.com
hellodimpleandbean 

Je participe