pub

Sécurité informatique  : Cinq bonnes pratiques pour se protéger des attaques et des fraudes

À l’heure où le numérique occupe une place importante dans nos vies professionnelle et personnelle, la sécurité est encore trop peu prise en compte dans nos usages. Les nouvelles technologies peuvent exposer à de nouveaux risques dont les conséquences peuvent être désastreuses pour les entreprises. Avec quelques bonnes pratiques et habitudes à prendre, vous pouvez vous prémunir de bien des désagréments !

1. Choisir des mots de passe sécurisés

Si possible, vos mots de passe devraient comporter 12 caractères de type différent (majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux) n’ayant aucun lien avec vous (nom, date de naissance) et ne figurant pas dans le dictionnaire. Il faut également définir un mot de passe unique pour chaque service sensible (banque, messagerie professionnelle, réseaux sociaux…).

2. Être aussi prudent avec son smartphone ou sa tablette qu’avec son ordinateur

Pour aller plus loin

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) ont détaillé ces bonnes pratiques dans un guide complet à télécharger gratuitement :
cutt.ly/Dj6lT7d
Bonnes pratiques pour les déplacements professionnels :
cutt.ly/rj6l1H2

Il convient d’appliquer sur son smartphone les mêmes bonnes pratiques que sur son ordinateur : n’installer que des applications nécessaires, vérifier à quelles données elles peuvent avoir accès avant de les télécharger, protéger votre smartphone avec un code pin et un schéma/mot de passe au déverrouillage, sauvegarder régulièrement son contenu, ne pas préenregistrer de mot de passe.

3. Être prudent lors de l’utilisation de sa messagerie

Les courriels et leurs pièces jointes jouent souvent un rôle central dans la réalisation des attaques informatiques (courriels frauduleux, pièces jointes piégées, etc.). À la réception de courriels, un certain nombre de précautions sont à prendre. Parmi celles-ci : vérifier la cohérence entre l’expéditeur présumé et son adresse mail, ne pas ouvrir les pièces jointes provenant d’expéditeurs inconnus, ne jamais dévoiler d’informations personnelles ou de codes (mots de passe, numéro de carte bancaire…).

4. Être vigilant lors d’un paiement en ligne

Assurez-vous que la mention « https:// » apparaît au début de l’adresse du site internet, vérifiez l’exactitude de l’adresse du site internet en prenant garde aux fautes d’orthographe par exemple, si possible privilégiez la méthode impliquant l’envoi d’un code de confirmation de la commande par SMS.

5. Prendre soin de ses informations personnelles, professionnelles et de son identité numérique

Il convient de faire preuve de vigilance vis-à-vis des formulaires que vous remplissez en ligne : ne transmettez que les informations strictement nécessaires et pensez à décocher les cases autorisant le site à conserver ou partager vos données. > Mélodie Bucher

 

Je participe