pub

UNICIS : Une agence matrimoniale « mythique »

Strasbourg/67

Pour Christine Bender, « un bon conseiller matrimonial doit  tenir un fichier équilibré, en fonction de la pyramide des âges ». © Dorothée Parent La France compte 12 millions de célibataires, dont 200 000 dans le Bas-Rhin, et le taux de séparation des couples avoisine les 50 %. Dans les années soixante-dix, 1 200 agences matrimoniales avaient pignon sur rue, alors qu’aujourd’hui il n’en reste plus que 400, suite à l’avènement des sites de rencontres en ligne. Mais Cupidon a lancé sa flèche sur Unicis, réseau de 90 agences depuis 1973. En juin 2019, Christine Bender, ancienne salariée de la CARSAT, a repris celle de Strasbourg. Elle souhaite redonner ses lettres de noblesse à un métier qui souffre d’une image dégradée et qui connaît une crise de confiance de par le manque de fiabilité des profils amoureux sur le net. « Tout est déshumanisé, y compris les rencontres. Le monde numérique et la société d’image dans lesquels nous vivons vendent du rêve, du tout beau, du tout paraître, du toujours mieux », déplore-t-elle. En tant que « marieuse professionnelle », la souriante quinquagénaire s’efforce au contraire d’identifier les attentes et de dresser le portrait de ses clients, lors d’un premier entretien d’1 h 30. Elle les accueille dans un petit salon cosy à l’esprit boudoir et crée une véritable relation de confiance avec eux. À l’inverse de Tinder, aucune photo n’est dévoilée à l’avance et la véracité des propos est garantie. Si l’échec sentimental est parfois le résultat d’une attente trop forte, elle s’appuie sur sa formation suivie au siège de Grasse et sa propre expérience de femme mariée pour mettre en relation l’un de ses adhérents avec l’âme sœur potentielle. Un service de coaching et de conseil en image est compris dans le contrat qui n’est pas limité dans le temps et peut, dans certains cas, s’étendre sur deux ans. Christine reprend volontiers cette citation d’Antoine de St Exupéry : « Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. » D’où l’organisation, tous les troisièmes jeudis du mois, de sorties loisirs propices aux rapprochements amoureux. 
> Dorothée Keller

Unicis
10 place du Temple Neuf à Strasbourg 03 88 22 65 53 
www.unicis-strasbourg.com • strasbourg@unicis.com
  @Strasbourg Unicis
  @UNICIS67 

 

Je participe