QWESTA : À la croisée des chemins

Strasbourg

Fondée à Obernai en 2015 par Sébastien Muff, Sacha Goepp et Alexis Colas, la start-up affiche aujourd’hui des ambitions internationales. Elle veut imposer son logiciel d’automatisation de rédaction de rapports comme la référence mondiale. Pas moins !

Les applications sont illimitées, qu’il s’agisse des performances d’une entreprise ou de ses propres compétences. © Dorothée ParentLe principe est simple : l’utilisateur élabore son questionnaire en ligne, éventuellement en s’inspirant de l'un des 100 modèles de la bibliothèque, le diffuse auprès de son fichier, puis des algorithmes analysent automatiquement les réponses, avant de restituer un rapport de synthèse. Les applications sont illimitées, qu’il s’agisse d’évaluer les performances d’une entreprise ou ses propres compétences, de lancer une enquête de satisfaction, de tester un concept ou bien des connaissances post-formation, de réaliser un audit ou même d’établir un devis complexe. Les utilisateurs du logiciel peuvent être accompagnés afin d'en tirer pleinement parti. « La société américaine SurveyMonkey est actuellement leader mondial dans le domaine des enquêtes en ligne, mais notre logiciel est plus performant, car il produit des rapports plus personnalisés avec des recommandations « intelligentes » », souligne Sébastien Muff. Parmi ses clients grands comptes, figure Vivalto, le troisième groupe de cliniques privées en France. Qwesta a conçu pour lui un pré-diagnostic Covid, à partir des réponses à 30 questions. L’analyse des résultats génère un code couleur (vert, orange ou rouge) qui détermine un parcours de prise en charge. La CCI Alsace Eurométropole utilise la plateforme pour effectuer des diagnostics d’entreprise. Le logiciel est également très apprécié des consultants, des cabinets comptables, tous deux gros producteurs de rapports. Il leur procure des gains de productivité importants, en leur permettant de digitaliser rapidement leur expertise.


Devenir « scalable »

« Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Pour que notre start-up devienne « scalable », c’est-à-dire qu’elle se développe rapidement, tout en restant viable et rentable, nous avons besoin de capter une clientèle plus diffuse, au-delà de notre portefeuille actuel de grands comptes », poursuit Sébastien Muff. Pour cela, il lui faut transformer les utilisateurs de son offre basique gratuite en abonnés premium payants et générer ainsi des revenus récurrents sans prospection commerciale coûteuse. Des investissements importants en marketing et communication sont donc indispensables, à commencer par le référencement Google. Si la première levée de fonds en 2017 avait permis de rassembler un million € auprès d’investisseurs alsaciens, la start-up lorgne maintenant sur la Californie pour la prochaine phase. « Nous avions trouvé un capital-risqueur américain, mais la crise sanitaire nous a obligés à reporter ce projet à l’année prochaine », regrette-t-il. Compte tenu du marché mondial qui s’offre à elle, une implantation aux États-Unis sera à terme incontournable. Sébastien Muff se verrait bien dans quelques années faire la navette entre Strasbourg et San Francisco ! Une licorne alsacienne en devenir ? > P.H.

Qwesta
28 rue du Faubourg-de-Saverne à Strasbourg
06 82 53 61 54 • qwesta-builder.fr
@Qwesta.technology
@Qwesta_sas
Qwesta

Je participe