pub

Transgene : Un cancer, un patient, un vaccin

Pionnier en immunothérapie, Transgene a inauguré, en novembre dernier dans le Parc d’innovation d’Illkirch, une unité de fabrication dédiée à une nouvelle approche de la lutte contre le cancer : le vaccin personnalisé.

Des traitements ciblés qui ne s’attaquent qu’aux cellules cancéreusesPour combattre le cancer, il existe de nombreuses armes. Celle qu’a choisie Transgene fondée en 1980 avec le soutien de l’Institut Mérieux, son actionnaire principal, est l’immunothérapie. Il s’agit de stimuler le système immunitaire du malade pour tuer les tumeurs. La société, qui emploie 150 personnes dont 80 chercheurs, teste actuellement ses produits sur des patients atteints de cancers colorectaux, du poumon, du foie, de la tête et du cou. « Nos efforts de recherche se concentrent sur le développement de deux classes d’immunothérapie : les virus oncolytiques et les vaccins thérapeutiques. Cinq produits sont à un stade avancé et font l’objet d’essais cliniques », explique Philippe Archinard, PDG de la société. L’objectif à terme de Transgene est de céder des licences de fabrication de ses médicaments aux gros laboratoires pharmaceutiques. « Si la société n’a, pour le moment, pas de produit commercialisé, son potentiel est énorme, lorsque l’on sait que rien que pour le cancer du poumon, le marché mondial des traitements est estimé à 20 milliards d’€. Ce qui attire naturellement l’attention des investisseurs », observe Jean-Philippe Del, son directeur financier. Déjà, les majors du secteur comme Bristol-Myers Squibb, Merck-Pfizer, ainsi que des fabricants chinois et coréens s’intéressent aux thérapies développées par la société et collaborent aux essais.

Un vaccin propre à chaque patient

En octobre dernier, Transgene a signé un accord de collaboration avec la société japonaise NEC portant sur un nouveau traitement individualisé des tumeurs solides. Leur approche innovante consiste à stimuler le système immunitaire d’un patient contre les mutations propres à sa tumeur. Les deux partenaires apporteront chacun leur expertise : de l’intelligence artificielle pour NEC, grâce aux algorithmes de prédiction des néo-antigènes pertinents des patients, et la conception et la fabrication de l’immunothérapie personnalisée pour Transgene. Les premiers essais cliniques se dérouleront en 2019 sur des malades atteints du cancer de l’ovaire, de la tête et du cou. L’avantage de ces traitements ciblés est de s’attaquer spécifiquement aux cellules cancéreuses sans détruire celles qui sont saines et d’être mieux tolérés par les patients. L’association d’équipes expérimentées sur la nouvelle plate-forme d’Illkirch et l’appui de partenaires de niveau mondial devraient apporter des avancées significatives dans le traitement des cancers dès cette année.  » P.H.

Transgene SA
400 boulevard Gonthier d’Andernach
Parc d'Innovation CS80166 à Illkirch-Graffenstaden
03 88 27 91 00 • communication@transgene.fr •
trangene.fr

Je participe