Le fret  : Au cœur d’une activité logistique

Le transport aérien répond à une nouvelle stratégie d’entreprise. À côté des activités de transport de passagers – affaires et tourisme –, le fret tient une part plus ou moins importante. Il s’intègre au cœur d’une activité d’entreposage, de manutention, de logistique des échanges.

© Jean-François Badias

À Strasbourg

Vous trouverez sur le site des transporteurs, des transitaires, des spécialistes du fret, des logisticiens.Le « fret voyage » sous réglementation IATA, génère environ 30000 tonnes de marchandises par an. Par contre, le fret est très rarement transporté par avion (5%). La plupart du temps, ce sont des camions palettisés et sécurisés qui rejoignent les hubs de Paris Charles de Gaulle, Francfort, Luxembourg pour partir à l’exportation. Ce sont des entreprises généralistes locales qui sont implantées sur la plateforme, qui apprécient l’accessibilité offerte par le train et par la route, tout en bénéficiant des services de sécurité de l’aéroport. De fait, l’aéroport est une zone d’activités comme une autre, qui dispose d’un réseau de fibre efficace et permet l’accès à des prestations en eau, fluides, électricité, téléphonie, etc.Depuis le départ de l’armée en 1999, l’aéroport a développé la partie fret en aménageant les bâtiments et en les louant. Actuellement, 200000m2 sont loués à une centaine d’entreprises clientes. D’ailleurs, un programme de valorisation du foncier est en cours et représente un grand axe de développement. Deux nouveaux hangars viennent d’être construits, et un nouveau projet prendra place, au niveau de la zone Nord. «Nous relançons l’aéropole, avec des projets sur l’avant de la zone qui vont s’accélérer d’ici 2015-2016. Ce sont des locaux tertiaires, des locaux d’activités et de logistiques. Il nous faut trouver des ressources différentes et faire évoluer notre métier. Le foncier est une vraie richesse. Nous disposons d’une emprise totale de 350ha», annonce Thomas Dubus.

À Colmar

Le fret représente entre 1 à 3 tonnes par an, souvent du fret urgent, comme des pièces nécessitant la continuité d’une chaîne automobile.

À Bâle-Mulhouse

Le nouveau « Cargo Terminal » inauguré fin 2014 devrait booster le fret en 2015. En comparaison avec 2013, les activités ont augmenté de 5% en 2014 avec un volume total de 98175 tonnes de marchandises ayant transité soit par camion, soit par avion, par l’EuroAirport. Plusieurs compagnies majeures ont mis en place des lignes régulières tout cargo, notamment vers les Émirats Arabes Unis et Moscou. L’objectif 2015 est de 117000 tonnes.

Je participe