pub

AR24 : Le facteur ne sonnera plus deux fois !

Surfant sur la vague de la dématérialisation, Clément Schneider et Guillaume de Malzac se sont associés en 2015 pour fonder leur start-up d’envoi de lettres recommandées électroniques (LRE). Objectif 2019 : doubler leur chiffre d’affaires !

STRASBOURG

La lettre recommandée électronique offre une garantie juridique  supérieure à la version papier. © DR

«Nous sommes bénéficiaires depuis deux exercices », déclare Clément Schneider. Une vraie performance puisque, selon l’Insee, 74 % des start-up affichent des pertes. Il est vrai que la jeune pousse basée à Strasbourg a su profiter d’une loi entrée en application en 2011 qui autorise l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception (AR) par voie électronique sans passer par La Poste. Parmi les premiers à avoir compris tout l’intérêt des services de la start-up figurent les notaires, gros consommateurs de lettres recommandées avec AR, notamment pour les transactions immobilières. « Dans certaines études, la préparation des envois peut représenter un à deux postes à temps plein. Notre outil leur fait gagner en productivité et en fiabilité. Il a d’ailleurs été intégré à un logiciel métier utilisé par 70 % d’entre elles », explique Clément Schneider. L’économie est substantielle puisque la LRE est facturée deux à cinq fois moins chère que sa version papier.

Une garantie juridique supérieure

Logiquement, les autres professionnels de l’immobilier (marchands de biens, promoteurs, syndics) l’adoptent progressivement dans leurs relations avec leurs propres clients. Ces derniers apprécient de ne pas avoir à se déplacer jusqu’ à leur bureau de poste. Autre avantage de la LRE, elle permet d’éviter les contentieux car elle offre une garantie juridique supérieure à celle de la lettre recommandée avec AR sur support papier. Les destinataires ne peuvent plus prétexter une absence à leur domicile pour éviter d’être notifiés. Enfin les preuves et les contenus sont archivés pendant 10 ans.

Stockage des données en France

En capitalisant sur ses 5 000 clients actuels, qui génèrent déjà plus de 94000 courriers par mois, AR24 peut se permettre de partir à la conquête d’autres gros émetteurs de lettres recommandées, comme les banques, les compagnies d’assurance et les grandes entreprises. Elle met en avant son agrément européen, ainsi que son expertise en matière de vérification de l’identité de l’émetteur, mais aussi du destinataire, comme l’exige la réglementation. En outre, elle possède sa propre infrastructure informatique sécurisée basée en France (dont un site à Strasbourg). Par conséquent, elle ne peut pas être forcée à livrer ses données aux autorités américaines comme certains prestataires français qui les stockent aux États-Unis. Reste un argument non négligeable, la LRE supprime des tonnes de papier et des milliers de litres d’encre puisqu’elle supporte jusqu’à 256 mégaoctets de pièces jointes. Une belle opportunité de se montrer écoresponsable, tout en faisant des économies. P.H.

AR24
08 11 69 05 45 • contact@ar24.fr 
ar24.fr  

Je participe