pub

TGV Rhin-Rhône  : Pour une deuxième tranche

Relier Strasbourg à Lyon en trois heures et permettre un aller-retour dans la journée entre les deux métropoles, telles sont les demandes principales des entreprises consultées par l’Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône- Méditerranée et présentées en janvier dernier à Mulhouse, à la CCI.

 Territoires

GRAND EST

35 km de ligne à construire entre Belfort et Mulhouse © Association TETGVRRM

Le TGV Rhin-Rhône mis en service en 2011 assure l’ouverture ferroviaire de l’Alsace vers le Sud (Dijon, Lyon, Marseille), sa vocation première, tout en la combinant avec une liaison Est-Ouest entre Zürich et Paris, via Mulhouse. Une quarantaine de TGV Rhin-Rhône circulent donc quotidiennement en Alsace.

Financement en attente

© Réseau ferré de France

Le trafic des TGV Rhin-Rhône s’effectue sur une section de ligne nouvelle de 140 km entre Belfort et Auxonne. Une deuxième tranche d’environ 35 km est en attente de lancement entre Belfort et Mulhouse. Si celle-ci est prête techniquement (foncier acquis, études finalisées), elle n’attend que le feu vert politique et le bouclage du financement. La CCI Alsace Eurométropole avait demandé son inscription dans la programmation de la future loi sur les mobilités, la mise en place d’une mission de financement ad hoc et le maintien de l’étoile ferroviaire de Mulhouse.

Vers l’aéroport de Francfort ?

Les entreprises ont également formulé le souhait d’une amélioration de la ponctualité des dessertes et des conditions d’accueil et de travail dans les rames TGV, avec un vrai service « 1ère classe », ainsi qu’une adaptation des conditions tarifaires. Apparaît également fortement la demande de mise en service, via le TGV Rhin-Rhône, d’une desserte directe et densifiée depuis l’Alsace vers l’aéroport de Francfort. > P.H.

Enquête disponible sur demande
Contact CCI → Direction Aménagement du Territoire
Patrick Hell • 03 89 66 71 56 • p.hell@alsace.cci.fr
sncf.com •  lgvrhinrhone.com •  • 

Je participe