pub

ATOLIA : Simplifier le travail en équipe

Hébergée par l’incubateur SEMIA à Strasbourg, la start-up a lancé, en 2017, une plate-forme collaborative qui réunit tous les outils nécessaires au travail à distance en équipe.

Très souvent, l’idée à l’origine d’une start-up provient du sentiment qu’un service ou un produit manque sur le marché. C’est ce qui a conduit Guillaume Nominé et Billy Shen, tous deux âgés de 25 ans, à créer Atolia. Alors élèves ingénieurs, ils constatent que les outils utilisés pour communiquer entre étudiants et enseignants sont compliqués d’utilisation et ne répondent plus aux habitudes des jeunes générations. 

En 2015, ils prennent le statut d’étudiants-entrepreneurs pour créer Scoledge, une start-up qui vise à fluidifier la communication à l’intérieur des établissements d’enseignement. Forts de leur succès, ils décident alors de décliner leur concept au monde de l’entreprise, sous l’enseigne Atolia. « Nous avons choisi ce nom en référence à l’atelier, un lieu où des personnes s’activent autour d’un même projet », explique Guillaume. Leur plate-forme collaborative comprend des outils de communication (messagerie instantanée, partage de documents, appels vidéo), d’organisation (agenda, gestion de projets), ainsi que de formation, comme par exemple la rédaction de documentation en mode Wikipédia. L’ensemble des données sont hébergées et protégées en France.

Pour financer son expansion, la start-up procédera, cette année, à une levée de fonds auprès de business angels. @ DR

10 000 abonnés

La plate-forme permet ainsi à des participants à un projet, qu’ils soient situés à l’intérieur ou bien à l’extérieur d’une organisation, de travailler ensemble en mode collaboratif. Idéal par exemple pour les entreprises qui emploient des télétravailleurs. Si les TPE/PME constituent la cible principale de l’entreprise, la simplicité et l’efficacité de l’outil ont aussi séduit des « grands comptes » comme Alstom, Eurotunnel et la SNCF. « Nous avons déjà 15 000 utilisateurs qui se servent de la plate-forme, essentiellement en France et dans les pays francophones.
 Les sociétés du secteur de l’immobilier, les agences de communication/web, les notaires et les avocats figurent parmi nos meilleurs clients », observe le jeune entrepreneur.

En projet, une version mobile et l’intégration d’un module « diagramme de Gantt » qui permet de représenter visuellement l’état d’avancement des différentes étapes d’un projet.

Levée de fonds

Pour passer à la vitesse supérieure, la jeune pousse, qui emploie actuellement six personnes, a besoin de multiplier ses investissements marketing par dix. Objectif à deux ou trois ans : 20 000 abonnés pour atteindre un chiffre d’affaires d’un million d’€. Pour financer son expansion, elle procédera, cette année, à une levée de fonds, notamment auprès de business angels. Avis aux investisseurs ! » Patrick Heulin

Scoledge SAS
15 avenue du Rhin à Strasbourg
09 72 64 83 18 • contact@atolia.com
@
Atolia

Je participe