La p'tite boîte qui monte

Armadeus : Savoir se réinventer

Concepteur de sous-ensembles électroniques, Armadeus tire, depuis dix ans, son épingle d’un jeu qui est pourtant de plus en plus mondialisé.

En dix ans, Armadeus a multiplié son volume de production par 10 et son chiffre d’affaires par 7. Pourtant, la petite entreprise (sept salariés actuellement) créée à Mulhouse/68 par Nicolas Colombain et Julien Boibessot travaille dans un secteur où la concurrence s’est mondialisée et où la plupart des entreprises françaises ont dû déclarer forfait. L’activité principale d’Armadeus est, en effet, la conception et la production de sous-ensembles électroniques (cartes processeurs) destinés à l’industrie et au médical.

L’entreprise conçoit les logiciels (sous Lunix) et l’électronique en interne, la partie processeur étant fournie par ARM et la fabrication sous-traitée à deux entreprises françaises (dont une alsacienne) et à une entreprise chinoise. Les clients se nomment Thales, Alstom ou bioMérieux. Ils appartiennent pour 50 % à l’industrie classique et à 40 % au médical.

Armadeus a conçu une télécommande pour écluses. © Michel Caumes

De nouveaux relais de croissance

«Le marché s’est mondialisé et notre activité de niche s’est vulgarisée avec l’arrivée de nombreux acteurs asiatiques, explique Nicolas Colombain. D’où la baisse de nos marges et la nécessité de trouver des relais de croissance et de monter en gamme.» Sans abandonner ce qui est toujours son cœur de métier, Armadeus développe ainsi une activité de recherche-développement afin de procurer à ses clients, à partir de leurs cahiers des charges, «des solutions complètes allant jusqu’au produit fini packagé».

L’entreprise fournit par exemple à Voies Navigables de France (VNF) une télécommande pour ses écluses. La CCI accompagne cette évolution stratégique et aide l’entreprise à définir son nouveau modèle économique. Dans un contexte de concurrence accrue, Armadeus a su renforcer son activité depuis sa création et voit l’avenir avec optimisme.

Fin 2018, l’entreprise quittera le Business Campus de la CCI pour le tout nouveau KM0 où l’environnement numérique sera plus favorable à son développement. Nicolas Colombain espère que l’entreprise, qui aura vendu 10000 produits en 2017 pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 800000 €, pourra passer à une dizaine de salariés.

DOMINIQUE MERCIER

Armadeus Business Campus
15 rue des Frères Lumière à Mulhouse • 09 72 29 41 44 • www.opossom.com