L'expert : Olivier Badot

Professeur à l’ESCP Europe

« Des valeurs qui parlent aux consommateurs »

© DR« L’important pour une enseigne, c’est sa visibilité. Et aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour créer du trafic, faire de la veille concurrentielle, valoriser des événements « instagramables ». À l’heure du phygital et de l’expérience client, les commerces organisés passent d’une fonction de distribution à un métier de créateur de lien avec le client. Dans les jardineries, par exemple, le « chat » entre conseillers et clients est devenu habituel. De même, la plateformisation des points de vente est un phénomène majeur. Nous sommes entrés dans l’ère du commerce à 360°, entre points de vente, réseaux sociaux, et plateformes. Mais si le digital est un atout, l’agilité des réseaux indépendants en est un autre. À l’inverse des enseignes succursalistes, ils peuvent compter sur la souplesse de leur organisation pour prendre des décisions rapidement. Ils revendiquent aussi à juste titre leur enracinement dans le tissu local. Mutualité, responsabilité, efficacité, liberté sont des valeurs qui parlent aux consommateurs d’aujourd’hui. » 

Je participe