pub

La Bravade : L’Italie aux portes d’Illkirch

Avec l’arrivée des beaux jours, rendez-vous dans un lieu atypique, bordé de forêt et à seulement deux minutes du centre-ville d’Illkirch : La Bravade, restaurant italien tenu par deux amoureux du goût… deux amoureux tout court, Annie et Christophe Schmitt. Rencontre.

L'établissement est devenu un cocon où l'on aime se retrouver. © Dorothée Parent

On croit que cela n’arrive que dans les films et pourtant, quand Annie et Christophe croisent leurs regards il y a maintenant 30 ans, c’est le coup de foudre entre le jeune cuisinier et la serveuse. Une évidence qui les amène à construire leur vie personnelle et professionnelle ensemble. D’abord salarié, le couple ouvre rapidement un restaurant à Eckbolsheim qu’il nomme La Bravade, en hommage au restaurant du père de Christophe. Ils y resteront pendant 15 ans.

Une renaissance

Après quelques années à Cannes, Annie, Christophe et leur fils Anthony – formé au service en salle – décident d’écrire une nouvelle page de leur histoire en Alsace. Ils sont alors à la recherche d’un lieu atypique, proche de la nature et facilement accessible. Banco : une ancienne bâtisse en lisière du parc du Fort Uhrich à Illkirch leur tend les bras. Il leur a cependant fallu plus d’un an et demi de travaux pour voir émerger le restaurant tel qu’on le connaît aujourd’hui : « On aurait aussi pu l’appeler le Phoenix, tant les travaux étaient impressionnants », ajoute Christophe. Entouré de forêt et baigné de lumière, l’établissement est devenu un cocon où l’on aime s’y retrouver, que ce soit pour un repas entre amis ou un déjeuner d’affaires. Des tons neutres de lin et de cappuccino habillent le lieu : une cliente confiait récemment à Annie qu’il éveillait en elle le désir de manger… du chocolat !

Fait maison

En plus du fameux fondant gianduja (variété de chocolat noisette), on retrouve à la carte des mets résolument italiens ! Linguines, pizzas, risottos, antipasti… Toutes les traditionnelles saveurs de la botte sont proposées. « On cuisine aussi des plats proches du terroir alsacien tels que les rognons à la moutarde à l’ancienne et le civet de biche », précise Christophe. Ce dernier aime tout particulièrement travailler la viande, la détailler : « un savoir-faire qui se perd », déplore-t-il. Dès les beaux jours, la carte se dote de généreuses salades. La dénommée Enzo composée de blanc de poulet poêlé, de gambas, de melon, d’oignons rouges, de salade et de tomates, est tout particulièrement plébiscitée. Son best-seller qui traverse les saisons ? La pizza burrata à base de roquette, râpé de parmesan, chiffonnade de jambon de Parme et pesto maison. « On fait tout maison avec des produits frais, on ne se voit pas fonctionner autrement », indique Annie. Une exigence qui leur vaut le titre de maître restaurateur. » M.J.

La Bravade
1 route du Fort Uhrich à Illkirch-Graffenstaden
06 98 75 87 24 • chrisannie.schmitt@free.fr
restaurant-labravade.fr

Je participe